Busineer Engine Administration Server
Phoenix SEMS Software Engineering Marketing Services
Conceptualiser et développer les solutions concrètes, efficaces, sécurisées et économiquement accessibles

Busineer Engine™ AGIL Fusion 8.1 Nomad

PHOENIX SEMS - Software Engineering Marketing Services est un programme de recherche non gouvernemental élaboré dès 2011 sous l’impulsion du rapprochement d’Experts pluridisciplinaires du domaine de la Consultance et des Services, de l’organisme de certification des systèmes de management de la Mercatique IQA Cert et du réseau de compétences Qualitem Alliance.


Objectifs : conceptualiser et développer les solutions concrètes, efficaces, sécurisées et économiquement accessibles en réponse aux contraintes grandissantes des prestataires et à l’opérationnalité des processus complexes de l’OMS - Operational Marketing Services.


Des solutions professionnelles collaboratives, élaborées par des professionnels pour des professionnels ...

US - Quartier général de la NSA, Fort Meade, Maryland
GCHQ - Government Communications Headquarters, basé à Cheltenham, Grande-Bretagne.

ETAT DES LIEUX


En ces cinq dernières années, le secteur des services a considérablement muté et nombres prestataires peinent à faire face à cette déferlante de bouleversements au quotidien. Ces mutations révèlent leurs origines dans un double constat : d’une part, l’économico-rigorisme sensé contrer l’instabilité des marchés, imposé par les institutions monopolistes et la finance internationale, d’autre part, l’insuffisante caractérisation de moyens adaptés d’y répondre.



CONJONCTURE EUROPEENNE


La conjoncture socio-économique européenne, fondamentalement détériorée depuis 2008, bouleverse les acquis historiques et entraine les restructurations profondes, accélérées par l’émergence massive de lois, décrets et recommandations imposés par les nouvelles orientations pour la limitation des pertes consécutives en PIB des pays membres, la stabilisation économico-financière et l’exploitation des marchés émergeants.


Boum des technologies de traitements de l’information, du partage en réseau via Internet et du « Full Web », l’offre en solutions logicielles collaboratives explosent tout azimut vers des leaders prétendants à une offre généraliste de plus en plus standardisée au centre de laquelle les utilisateurs perdent peu à peu la maîtrise et la propriété.



POLITIQUEMENT INCORRECT


L’émergence grandissante d’une dubitative interdépendance de la presse, les affaires politico-judiciaires à répétition, l’insécurité, la sur-fiscalisation des pays européens dans un maelstrom d’endettements vertigineux issus de l’incompréhensible spéculation politico-financière, un chômage critique, généralisé et croissant, incapable à se résorber… entérine la rupture de confiance entre les peuples et un monde institutionnel d’évidence déconnecté.


Homo Economics, politique de culpabilisation, ego-préservation, dénationalisations, inter-migrations, déracinement… autant de termes usuels et de marqueurs qui catalysent la légitime suspicion généralisée, en une tendance manifeste, irréversible et durable.

UN MONDE SUR ECOUTE


L’affaire Edward Snowden a révélé au monde civilisé la dimension incommensurable des pratiques terrifiantes de l’espionnage industrialisé et de la puissance des technologies de surveillance des télécommunications et du Web lorsqu’elles sont instanciées par les états. Le citoyen qui il soit, où il se trouve, est une victime potentielle, voire un suspect, dès qu’il est porteur d’un appareil relié à un réseau public.

Aucun système de communication ne peut raisonnablement garantir l’anonymat à son détenteur, encore moins la préservation de ses échanges confidentiels numérisés, professionnels ou privés, à moins de disposer de systèmes d’échanges cryptés exclusifs.

Mais même si technologiquement le bouclier a remporté la victoire définitive sur le glaive, aucun Etat n’accepte sur son territoire un code qu’il ne puisse briser. L’information est une arme critique stratégique classifiée au même niveau de dangerosité qu’un Mirage 2000, sans son armement nucléaire tactique.

Nous sommes entrés dans le monde de la cybercriminalité et de la cybersécurité, mais quelle définition de cette criminalité, pour quels criminels et quelle sécurité ?



MAÎTRISE DES DONNEES PROPRIETAIRES


Réseaux sociaux, Full Web, Cloud… s’ouvre l’ère des confortables (pour qui ?) "Big Data" et "Public Access Portal". Fini la vente des licences logicielles, bienvenue "Web Services" : ludiques pour les utilisateurs, confortables pour les développeurs, juteux pour les investisseurs …


Mais pour quels impacts réels sur la réactivité logicielle ?

Que faire quand la connectivité est en berne ou la couverture réseau, inexistante ? 

Enfin, comment maîtriser ses données propriétaires, échanges privés, voire confidentiels ? 

Qui prouve que ces informations en propre ne sont pas, à notre insu, copieusement exploitées ?


La loi ne peut protéger de tout. En matière de technologies numériques, il est à craindre qu’elle ne puisse plus protéger grand-chose …

Abonnez-vous au bulletin d’information et aux offres spéciales Busineer Engine Studio
Busineer Engine Studio
Administration des serveurs
Conseil et assistance
Offres et tarifs
Services clients
Web Partners
© Copyright Dariel Anpilar